N°12
édition du 22 novembre 2000
bi-mensuel de l'internet
culturel et politique
Page d'accueil
Abonnement
Archives
Clic sur 19clics


8.Public Netbase.

Le gouvernement autrichien s'en prend à l'organisation Public Netbase, centre viennois pour les nouveaux médias.
Cette affaire rappelle le combat de Gérard Paquet, et du Théâtre National de la Danse et de l'Image de Châteauvallon contre la stratégie de destruction des lieux culturels par le Front national.
Nous publions ici de larges extraits de la "Lettre ouverte au Public autrichien".

"Le Gouvernement de Droite s'attaque à Public Netbase.
Les personnes, initiatives et organisations soussignées demandent que Public Netbase, ne soit, ni forcé à fermer ses portes, ni contraint de quitter définitivement ses locaux actuels dans le "Museumquartier".
Les soussignés demandent instamment au gouvernement autrichien de reconnaître le rôle pionnier de Public Netbase dans le domaine des nouveaux médias et de la culture en général …
Depuis sa création en 1994, Public Netbase a joué un rôle primordial dans le développement d'une culture électronique en mutation rapide. …
Public Netbase propose …un mélange unique en son genre de ressources communautaires, mettant à disposition formation technique, accès public au Réseau, et une programmation artistique sophistiquée.
Public Netbase organise également des expositions, des conférences, appuie de façon concrète de nombreuses initiatives citoyennes, tout en contribuant significativement au développement de la culture des nouveaux médias et des nouvelles technologies par le biais de théories et de pratiques innovantes….
Malheureusement, depuis le changement de gouvernement, Public Netbase est victime d'accusations déraisonnables, de machinations obscures, et d'attaques dénuées de fondements.
La suppression pure et simple de tous les subsides fédéraux, accompagnée de tentatives de la part du gouvernement de mettre fin aux soutien de la région, ainsi qu'une mise en examen tout aussi approfondie qu'infructueuse sous le prétexte de malversations financières constituent autant de mesures visant à faire taire toute voix critique dans la société civile en Autriche.
Nous insistons auprès du gouvernement autrichien pour qu'il reconsidère et clarifie sa position à l'égard de Public Netbase et qu'il reconnaisse ses mérites….

…Ces projets démontrent que les pratiques des arts et des médias en réseau ont déjà une histoire respectable et qu'il représentent un effort de réflexion de la diversité créative et de l'ampleur du discours critique qui est d'une importance cruciale pour l'émergence d'une culture mondialisante digne de ce nom. Trop souvent, les médias en réseau et en temps réel sont considéré s comme étant marginaux, fragmentés, voire étrangers au débat sur la créativité dans l'art contemporain. Rien ne peut être plus éloigné de la vérité..
Telle est donc la responsabilité, et le devoir, du gouvernement autrichien, en tant que garant et gardien de la culture nationale, de restaurer le soutien financier à Public Netbase et de faciliter la perpétuation de sa présence au "Museumquartier".
Moins que cela représenterait un déni aux attentes du public et une démission face a l'héritage culturel européen.".

Rose Hermitage (rose.hermitage@caramail.com)

Clics officiels:
[http://www.t0.or.at/]
traduction française de la pétition:
[http://free.netbase.org/english/texts/openletter/french.html]

Source:
[http://www.nettime.org/]

 



© www.19clics.com - juin 2000